418 580-3670

Quand votre enfant devient transgenre

Avec la rentrée, il a été question dernièrement dans les médias des toilettes non genrées dans les établissements scolaires. Sur le coup, je vous le dis avec humilité, j’ai réagi en jugeant. Voyons donc, qu’est-ce que c’est ça? Est-ce vraiment nécessaire? Ensuite, il y a eu le début de la campagne électorale où plusieurs personnes transgenres se sont manifestées. Là, j’ai commencé à me questionner sur ma position sur la transsexualité. Pourquoi je juge? Qu’est-ce qui me dérange?
Je vous avoue bien franchement la transsexualité est un sujet que je connais peu, de loin, comme beaucoup de monde. J’en ai donc une idée vague, alimentée par les Chaz Bono et Caitlyn Jenner de ce monde et un souvenir d’un film touchant intitulé « Ma vie en rose » dans lequel un petit garçon s’habillait en fille.
Mais au printemps dernier, j’ai eu l’immense privilège d’assister à la toute première conférence-atelier de ma collègue, Chantal Desroches, TRA, qui a pour titre « Deuil rose et deuil bleu ; quand la perte est transgenre ». Elle a animé sa conférence en présence de son fils. Et je peux vous assurer que de les voir ensemble, dans un espace d’amour profond, a été pour moi bouleversant. Ce qui m’a touchée le plus, c’est le grand pouvoir de l’accueil et de l’amour réciproque!
Ce que Chantal nous a partagé, c’est son processus de deuil à elle vis-à-vis de sa petite « cocotte » comme elle dit. Car oui, bien que son enfant ne soit pas réellement mort, elle a à dire adieu à sa fille et à accueillir son garçon qui porte en lui l’histoire et l’âme de sa fille…
Alors, en me remémorant ce moment chargé d’émotions et d’humanité, je ne peux qu’être sensible aux personnes qui ne s’identifient pas à leur corps de fille ou de garçon et qui ont besoin d’avoir accès à des toilettes neutres et « sécures ».
Merci à toi chère Chantal pour ce que tu nous partages avec une profondeur et une simplicité déconcertantes. Et merci à toi, Frédérick, qui m’aide à grandir!

Chaleureusement,
Françoise Drézen, TRA

Accueil


*****************
Si vous aussi, en tant que parent d’un enfant transgenre, vous avez besoin de parler à quelqu’un, je vous invite à contacter Chantal Desroches, TRA, au 418 930-9625.
https://citrac.ca/repertoire-de-therapeute/
Voici le lien de l’article auquel je fais référence: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1121580/toilettes-non-genrees-communaute-trans-lgbt

Parce que je viens de là…

Parce que je viens de là…

Le coucher de soleil sur l’horizon, le bruit des vagues, l’air iodé, la beauté du paysage, le grondement et la force de toute cette eau me manquent. Mes racines à moi, c’est la mer. La mer qui nous nourrit, qui nous amuse, qui nous donne la vie et nous la prend aussi. Combien de promeneurs, de plongeurs et de marins emportés dans ses profondeurs? Certains ont été retrouvés, d’autres non… Disparus à jamais. Comment continuer de vivre après une telle tragédie et accepter que la joie peut encore prendre place dans son cœur?
Cela demande du courage, énormément, pour décider de faire un voyage au cœur de sa souffrance pour lui permettre d’exister et d’être entendue car si elle reste en-dedans, dans la noirceur et le silence, elle ne fera qu’éteindre votre flamme de vie. Si infime soit-elle, cette petite flamme a besoin de souffle et d’amour pour grandir.
Parce que je viens d’un monde où la mort faisait partie de la vie, j’ai appris très jeune l’importance du soutien et du réconfort auprès des familles endeuillées.
Et c’est la raison pour laquelle je mets tout mon cœur et mon professionnalisme aujourd’hui pour vous accompagner dans votre souffrance pour en faire une délivrance.
Chaleureusement,
Françoise Drézen, TRA

Proposition de lectures – Février 2018

Proposition de lectures – Février 2018

J’aime les livres. Ils m’entourent depuis que je suis toute petite. Je me souviens des mini livres à couverture bleue que nous avions dans la classe de madame B. J’avais 7 ans. Il n’y avait que quelques pages, mais pour moi, c’était un monde tout entier qui s’ouvrait devant mes yeux !!! Et cette curiosité des livres ne m’a jamais quittée et j’espère (je me le souhaite, en tout cas!) qu’elle m’animera encore longtemps.

La lecture est à la fois une activité intellectuelle, émotionnelle et sensorielle. Quand on lit Pagnol, par exemple, on en apprend sur la vie en Provence, on entend l’accent du sud de la France mais aussi les cigales qui chantent et le mistral qui souffle! Même si il fait -15 dehors. C’est magique! Et surtout, on vit avec les personnages toutes sortes d’aventures et d’émotions qui passent du rire au larme, de la comédie à la tragédie.
La lecture a aussi, pour moi, une vertu thérapeutique. Quand je lis un manuel, un guide ou un récit qui traite de tel ou tel problème, je le comprends mieux. Quand j’embarque dans un roman ou une biographie, je me laisse aller à vivre aux travers des personnages toutes les gammes d’émotions. Et cela m’aide à mieux comprendre la nature humaine et à être plus sensible à la complexité des relations humaines. Et surtout, la lecture est ma meilleure amie car, grâce à elle, je ne suis jamais seule!

Vous l’aurez compris, la lecture est ma plus grande ressource et c’est pour cela que j’ai envie de vous partager mes coups de cœur pour vous aider, vous aussi, à en apprendre davantage sur la vie, en général, à mettre des mots sur vos difficultés et à vivre vos émotions à travers celles des autres. Les livres que je vais choisir de vous présenter dans cette rubrique “Lire et vivre” vont être en lien avec les relations humaines,  la connaissance de soi, les pertes et les deuils, avec la vie quoi ! Je vais essayer de faire deux sections : l’une pour les manuels et les guides (théorie) et l’autre pour les romans et les biographies (histoire vécue). Et peut-être d’autres choses qui m’auront inspirées!

Bonne lecture!

******* ****** ****** ****** ****** ****** ****** ****** ****** ******* ****** ******
La cérémonie des anges
Roman de Marie Laberge, Éd. Boréal, 1998

Marie Laberge est née à Québec et vit à Montréal depuis les années 80. Elle est dramaturge, romancière, scénariste et metteure en scène connue à travers la francophonie. Son oeuvre compte plus de 20 pièces de théâtre, 13 romans, 1 essai et de nombreuses collaborations. Elle a un talent exceptionnel pour nous inviter dans son monde qui devient rapidement le nôtre, tant ses personnages sont vivants, attachants et complexes dans leur humanité.
Dans La cérémonie des anges, l’auteure nous raconte l’histoire d’horreur d’un couple amoureux : la perte de leur petite fille âgée de 9 semaines par mort subite du nourrisson. Récit poignant, puissant et tellement émouvant. La forme d’écriture employée nous transporte de l’un à l’autre par le biais de leur journal intime. C’est fascinant de voir comment chacun vit son drame de son côté, avec intensité, et comment la vie prend sa place, malgré tout, à travers cette immense fissure .
Pour une présentation par Marie Laberge elle-même, c’est ici : http://www.marielaberge.com/oeuvre/la-ceremonie-des-anges/92#video2

Conclusion de cette présentation de Marie Laberge:

“Plus le deuil est fait et plus on réussit à saisir sa vie et à la vivre sans faire disparaître ceux qu’on a aimés mais avec eux non pas qui nous étouffent, mais qui servent de fondement à notre propre vie.”

 

Les rêves envolés – Traverser le deuil d’un tout petit bébé
Guide de Suzy Fréchette-Piperni, Éd. de Mortagne, 2005

Suzy Fréchette-Piperni est infirmière de formation (retraitée aujourd’hui) et a travaillé dans les services de natalité en centre hospitalier à Montréal et à Longueuil, durant toute sa carrière. Elle s’est spécialisée en deuil périnatal en mettant en place à la fin des années 80, différents programmes pour répondre aux besoins des parents et des équipes soignantes. C’est une pionnière au Québec dans ce domaine qui est reconnue à travers le pays, les États-Unis et plusieurs pays francophones en Europe.

Dans cet ouvrage, vous trouverez un soutien réel et des suggestions pour vous aider dans votre deuil, quelle que soit la perte périnatale que vous vivez : fausse-couche précoce ou tardive, interruption médicale de la grossesse, accouchement d’un enfant mort-né, décès du nouveau-né dans les heures ou les semaines suivant sa naissance. Le livre comporte beaucoup de témoignages touchants, tristes et aussi porteurs d’espoir. Tout dépendamment où vous êtes en ce moment dans votre processus de deuil, vous y trouverez certainement des informations et des récits qui vont vous permettre de mieux comprendre vos émotions et vos réactions et ainsi, tranquillement, avancer sur votre chemin.

 »Le chagrin que les parents éprouvent ne se mesure pas en nombre de semaines de grossesse: il est proportionnel à l’amour que les parents ressentaient pour ce bébé, au rôle que ce rêve d’enfant venait jouer dans leur vie. »

La table des matières est très détaillée, alors, servez-vous en! N’hésitez pas à choisir tel ou tel chapitre, à revenir sur un chapitre, à y aller par étape, par ce que vous êtes capables de lire pour le moment. Vous y trouverez également des références de livres et aussi des ressources pour les parents endeuillés.
Il s’agit d’un ouvrage de référence que je vous invite à lire et à partager à vos proches.

Chaleureusement,
Françoise Drézen, TRA